Marc Durand

Membre de l'Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ), M. Durand est diplômé à titre d'ingénieur-géologue (B.Sc.A et Ing.) de l'École polytechnique de Montréal (1968) et comme ingénieur de la Section spéciale de géotechnique à l'École nationale supérieure de géologie (ENSG) appliquée en France. À ce moment, il complète une recherche et une thèse sur la géo-mécanique de shales, marnes et argiles du Trias ce qui le mène à l'obtention du diplôme de doctorat ingénieur. De retour à Montréal, il poursuit ses activités comme chercheur post doctoral à l'école polytechnique (1972-74).

M. Durand acquiert essentiellement de l'expérience en géologie de l'ingénieur, en géotechnique, en géologie de l'environnement et en hydrogéologie. Il complète en 1974 sa recherche post doctorale sur les formations rocheuses de la plaine du St-Laurent, dans une étude des paramètres géotechniques des formations ordoviciennes de la région de Montréal. Il suit attentivement, comme chercheur, tous les grands travaux d'infrastructures dans l'Île de Montréal et sur la rive sud (métro, tunnels collecteurs et émissaires, fondation du stade Olympique, etc.). Professeur-chercheur en géologie appliquée à l'UQAM pendant 25 ans, il réalise durant toute sa carrière l'étude des questions géologiques en rapport avec les aménagements et les travaux d'ingénierie.

Enseignant de 1974 à 1999 au Département des sciences de la terre (Université du Québec à Montréal), il contribue à la formation d'une portion non négligeable des géologues diplômés au Québec. M. Durand dirige pendant plus de 10 ans les programmes de maîtrise et de Ph.D en géologie. De plus, le shale d'Utica et les autres composants de la géologie ordovicienne de la plaine du St-Laurent, constituent son domaine d'expertise et de recherche, ayant notamment été témoin-expert pour la construction de tunnels dans ces formations rocheuses. Malgré sa retraite, il est demeuré bien actif dans le dossier des shales gazifières.